Du vélocouché au vélomobile

Echanges entre passionnés du vélocouché, du tricycle couché, du vélomobile...
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tour du monde à vélo couché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
razoul
Nouveau


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Tour du monde à vélo couché   Jeu 3 Nov - 15:05

Bonjour,

J'envisage de fabriquer un vélo couché dans le but de faire un tour du monde et je cherche des conseils pour la conception.
1) L'idée est de ne le fabriquer qu'avec des pièces de récup.
2) Il doit être confortable puisque je passerai de nombreuses heures dessus.
3) Il doit également être solide puisqu'il roulera de nombreux kilomètres et sera dehors dans des conditions très variables.
4) Il est cependant évident qu'il y aura de l'usure et de la casse en cours de route. Il faudra donc que je puisse mettre sur ce vélo des pièces qui soient assez facilement trouvables dans le monde entier. Ainsi, on m'a conseillé de concevoir un vélo avec deux roues de 26 pouces, standard le plus répandu.
5) Même si je ne ferai pas que de la montagne loin de là, je traverserai quand même des régions telles que les Andes, il faut donc un vélo qui soit utilisable dans les côtes (je sais cela dépend aussi du cycliste).
6) Légèreté, aérodynamisme, rendement ne me semble pas les paramètres principaux puisque le but n'est pas la vitesse. Cependant, il me semble que ce sont des paramètres à ne pas négliger dans la conception afin de limiter la fatigue, de pouvoir monter les côtes ou rouler sur des routes de mauvaise qualité. D'autant plus que partant de matériaux de récup et ayant des bagages (max. 30 kg), j 'ai déjà un handicap niveau poids.

J'imagine donc un vélo avec deux roues en 26 pouces.
Une traction avant directe me semble être une bonne idée afin d'améliorer le rendement, de réduire le poids, d'éviter que la chaîne ne s'allonge trop vite (et également d'avoir moins de longueur à changer (question de coût) lorsque ce sera nécessaire). D'après ce que j'ai lu, il y a de nombreuses discussions concernant la stabilité et la maniabilité de ce type d'engin. Les deux modèles que j'ai en tête, très différents l'un de l'autre, sont celui de Traylord (http://traylorfwd.home.mindspring.com/bike_plans.html) ou le python (http://www.python-lowracer.de/). Le principe du python me semble particulièrement élégant, simple et ingénieux. Mais je ne suis fermé à rien. Peut-être, peut on rajouter un système qui ramène la roue dans l'axe vertical et qui rende les mouvements pour pencher la roues un peu plus difficile afin d'éviter les petits à coups qui font zigzaguer le vélo et peuvent être à l'origine de belles gamelles lorsqu'on prend de la vitesse. Mais je ne vois pas comment faire cela. Quelqu'un a-t-il une idée ?
Par ailleurs, je me disais que rajouter un guidon pouvait permettre d'aider à maintenir la stabilité. Sans compter que l'on m'a conseillé d'avoir un guidon au-dessus pour y accrocher rétroviseurs et carte, ainsi que pousser plus facilement le vélo lorsque l'on marche à côté.
Bien sûr, il faudra un vélo suspendu pour le confort. Mais j'ai lu que la suspension pompait de l'énergie et diminuait le rendement. Alors, j'ai un peu du mal à savoir quel compromis adopter. Une suspension arrière, OK. Mais une suspension avant ou non ? Je pourrais je pense récupérer une fourche de VTT en bonne état, cela ferait-il l'affaire ? Bien sûr, si je choisis une solution type python, cela change le principe. Là dessus, je ne vois pas encore très clairement ce que cela implique niveau suspension.
J'ai encore bien d'autres questions sur l'inclinaison du siège, de l'axe assise-pédalier, sur le freinage ou le siège lui-même... Mais ce texte est déjà assez long et nombre de ces paramètres seront, je suppose, influencés par les choix faits suites à vos premières réponses.
N'hésitez pas à me renvoyer à des sites Internet qui pourraient m'aider dans ma réflexion. Cependant, j'en ai déjà parcouru beaucoup ainsi que des forums avant de vous interroger.
Par ailleur, n'ayant non seulement jamais construit de vélo couché (ou même de vélo) mais également peu roulé en vélo couché (je n'en ai essayé que deux, l'un une fois sur un parking et l'autre à plusieurs reprises en ville), il me semble qu'en essayer m'aiderait à me faire une idée. Je suis actuellement sur Toulouse où l'on m'a donné des contacts de personnes qui pourraient m'aider dans mon entreprise. Si certains d'entre vous sont sur la région, je serais heureux de les rencontrer.

Merci d'avance.

Hugues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent
Posteur d'argent
avatar

Nombre de messages : 111
Localisation : Liège
Modèle d'VPH : traction avant directe
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: Tour du monde à vélo couché   Jeu 3 Nov - 21:02

D'abord je n'ai pas d'expérience de grand voyage a vélo... et jusqu'ici je n'ai même pas encore fait de rando sur plusieurs jours sur vélo couché...

En ce qui concerne la fabrication de tractions directe a partir de récup., je commence a avoir un point de vue sur le sujet... mais toujours aucune certitude: au première abord j'aurai tendance a te déconseiller le python pour ce programme mais il n'est pas sans intérêt... (voir plus bas)

Je suis largement convaincu par le principe de la traction directe pour la course, la balade et même en utilitaire au quotidien, mais il faut aussi être conscient de ses limites, surtout en ce qui concerne le voyage: J'en vois principalement 2:
- Le fait que l'on soit en traction ET chargé peut poser problèmes dans des côtes très raide, avec un mauvais revêtement. Selon la pente, le chargement et l'état de la route, il y a un moment ou on fini par patiner. Jusqu'ici, lors de mes balades, je suis toujours passé là ou les autres vélos passait... mais par exemple avec mes 2 enfants dans la remorque (55kg derrière le vélo) sur un passage bien raide et légèrement humide je peut sentir des petits décrochage idem moins chargé mais sur une route gravillonnée... Si ceci n'est vraiment pas un problème sur les balades "classique", je pense que cela peut devenir un vrais problème par exemple dans les Andes que tu cite.

-l'autre problème, et il va de paire avec le premier, c'est la moins grande capacité d'un traction directe a rouler très lentement: le poids de la direction avec les jambes qui pose dessus, rend fastidieux toutes les petites corrections de direction qui prennent d'autant plus d'amplitudes que l'on roule lentement... +/-6,5 km/h semble être la limite basse, cela rend également le vélo moins apte a franchir les difficultés importantes, surtout chargé... (ceci n'est pas vrai pour le python qui est capable de rouler assez facilement très lentement mais c'est a mes yeux un vélo "impossible" en descente)

En ce qui concerne la suspension, il semble qu'il soit très difficile de s'en passer, non pas pour une question de confort, mais bien pour économiser le matériel (roues et cadre) sur un vélo chargé.

Il y a bien sur encore des solutions a trouver... mais il faut chercher

Actuellement je travail sur un vélo de course, mais le prochain sera un vélo très nettement plus orienté voyage... il y aura un suivi ici sur mon blog: http://les-velos-de-laurent.skynetblogs.be/

Salut

Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-velos-de-laurent.skynetblogs.be/
Pierre Coupard
Posteur de bronze


Nombre de messages : 76
Age : 47
Localisation : Liège, Belgique
Modèle d'VPH : Optima Condor
Date d'inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: Tour du monde à vélo couché   Sam 5 Nov - 1:26

Salut Razoul,

Moi non plus je n'ai pas d'expérience des grands voyages, juste la petite rando de 2 ou 3 jours, mais avec beaucoup de charge (on faisait des virées en vélo dans les contreforts des Pyrénées avec les copains du radio-club, avec tout le matos radio et les antennes).

Ce que je peux te dire concernant les suspensions : ne mégote pas et prévoie des suspensions avant et arrière. C'est vraiment indispensable, car tu ne peux jamais "alléger" un VC temporairement comme tu peux le faire avec un vélo droit pour passer des obstacles. Le moindre machin sur lequel tu passe sans suspension est au minimum désagréable, et souvent tu dois t'arrêter pour passer des obstacles plus haut (trottoirs) alors que les suspensions te permettent de passer. Aussi, si tu pense faire de la grosse rando chargée, prévoie un amortisseur arrière plus costaud (j'ai passé le mien de 750 livres à 1000).

Comme tu construis ton cadre toi-même, ne mégote pas non plus sur la quantité de métal dans les tubes. Mieux vaut un vélo lourd et costaud qu'un vélo rapide et brisé au milieu de nulle part. Aussi, évite l'alu, çà vieilli mal et c'est plus difficile à souder. Choisis des tubes en acier et soigne l'appret et la peinture pour éviter la rouille dans les zones humides.

Pour ce qui est des roues de 26 pouces, c'est en effet une bonne idée, mais fait attention à la hauteur du siège, car çà devient rapidement haut-perché. J'ai un VC avec des roues de 26 pouces et malgré mes 1m86, c'est quelquefois limite pour poser les pieds par terre et pour redémarrer.

En ce qui concerne la traction avant, je ne sais pas car je n'ai jamais vraiment essayé, mais franchement çà ne me dit rien qui vaille pour un vélo de rando. Ne t'inquiète pas trop pour la longueur de chaîne : c'est en effet plus cher au départ puisque tu auras besoin de 3 chaines standard de 100 maillons et quelques, mais la grande chaine finale s'use aussi 3 fois moins vite, donc à terme çà te reviens au même prix, et en plus tu change la chaîne 3 fois moins souvent.

Pour le siège et l'inclinaison, çà dépends de tes préférences, mais tu dois faire attention à deux choses en particulier si tu décide de rouler très en arrière : les douleurs à la nuque et les brûlures d'estomac (si si je t'assure). Pour la nuque, si çà tire après 3 ou 4 heures, prévoie un appuie-tête. Pour les brûlures d'estomac, si tu es déjà prédisposé, tu vas vite le savoir : l'exercice couché fait remonter l'acide gastrique. Pour savoir si tu es prédisposé, avale 3 cafés à jein le matin avant de partir et va rouler le plus couché possible pendant une demi journée. Si çà brûle, il faudra relever le siège et éviter les aliments qui provoquent les brûlures sur la route, voire même consulter un médecin pour qu'il te donne des conseils.

Pour la distance pédales/siège : c'est comme sur un vélo normal, c'est-à-dire que une fois bien calé dans le siège, tu dois avoir 10 à 15 degrés de flexion dans les genoux dans la position la plus tendue. Çà n'est pas aussi net que sur un vélo droit comme réglage cependant, parce que ton corps peut glisser un peu dans le siège. Disons que tu devras avoir un peu de flexion dans les genoux à pleine extension, en moyenne sur un trajet.

Encore un petit conseil pour la rando chargée : installe un frein de parking. C'est bête mais c'est super utile pour charger tes sacoches ou a attacher ta remorque sans avoir a te soucier du vélo qui va tomber incessament. Pour faire un frein de parking, c'est tout simple : un deuxième frein sur la roue arrière commandé par un vieux levier de dérailleur arrière indexé.

Sinon, le conseil classique : ne pars pas autour du monde juste après que ton vélo soit fini, fait au moins 1000km avec en allant de plus en plus loin autour de chez toi, afin que toi et ta machine s'accordent et que tous les petits problèmes soient réglés avant de partir.

Voilà, j'espère que çà t'aidera un peu. C'est un projet ambitieux que tu as. Fait surtout en sorte de poster des photos de ta création, on veux voir ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/ppc/
BOTTY
Posteur de bronze


Nombre de messages : 91
Age : 70
Localisation : B 4140 SPRIMONT
Modèle d'VPH : SEIRAN SL
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: Tour du monde à vélo couché   Lun 7 Nov - 11:30

Salut,
Pour le frein arrière l'astuce conciste à un petit fil de fer façonné en oval à 1 dimension qui tient le frein serré...ça marche tres bien et +léger.


a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Coupard
Posteur de bronze


Nombre de messages : 76
Age : 47
Localisation : Liège, Belgique
Modèle d'VPH : Optima Condor
Date d'inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: Tour du monde à vélo couché   Lun 7 Nov - 22:17

BOTTY a écrit:
Pour le frein arrière l'astuce conciste à un petit fil de fer façonné en oval à 1 dimension qui tient le frein serré...ça marche tres bien et +léger.

Çà marche mais c'est un peu tiers-monde Smile

En fait le mieux c'est une poignée frein de V-brake avec un bouton de parking. On peut trouver ce genre de poignée sur les poussettes tricycles de luxe avec les pneus à air et les amortisseurs et tout et tout, pour les joggeurs qui veulent emmener leurs enfants avec eux. Les vélocistes savent où les commander. Magura offre aussi une poignée de frein hydraulique avec un bouton de parking.

Moi j'utilise la méthode du deuxième frein parce que mes poignées de frein servent aussi de leviers de dérailleurs, donc je ne peux pas les changer. Et puis bon, vu ma ligne, çà n'est pas comme si 500g de plus sur le vélo allaient me déranger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/ppc/
ex-oceano
***


Nombre de messages : 30
Localisation : marseille (france)
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Tour du monde à vélo couché   Mar 8 Nov - 0:18

Sur mon VD équipé d'une béquille, je mettais un gros élastique qui allait du guidon au levier de frein et le tenait serré.

Cela tenait sufisamment pour ne pas que le VD "s'échappe" tout seul dans une pente pendant que je l'attachait à un point fixe et que je décrochais ma sacoche du porte-bagages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
faco
*


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: pour ton plan pour un flevo bike   Mar 8 Nov - 22:12

contacte moi sur cicifaco@hotmail.com
j'ai un plan tricke flevo bike en hollandais mais trés bien fais
a++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo 44
Posteur débutant


Nombre de messages : 4
Localisation : 44 pres de nantes
Date d'inscription : 28/09/2005

MessageSujet: Re: Tour du monde à vélo couché   Mar 15 Nov - 21:59

Slt, bon projet en cour!!!

J'ai fait un velo couché du type baron, tu me passe ton adresse e mail, je t'envois des photos et des conseil aussi.
J'ai aussi en projet de me faire une copie de pionner, velo 26 26 interessant pour la randonné (je suis plus rando que route "pur") mais vu les recupération que j'ai faite le projet de baron suffisait.

Florian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tour du monde à vélo couché   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tour du monde à vélo couché
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un tour du monde
» [Les Cyclomigrateurs] Tour du monde en 3 ans
» Un tour du monde à vélo couché avec deux enfants
» Bonjour à vous. Choix d'un vélo couché orienté tour du monde.
» 1 autre tour du monde, celui de Mikael

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du vélocouché au vélomobile :: VéloCouché - VéloRelax - VéloSportif :: VéloCouché-
Sauter vers: