Du vélocouché au vélomobile

Echanges entre passionnés du vélocouché, du tricycle couché, du vélomobile...
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le VC et les côtes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
luc faniel
*


Nombre de messages : 5
Localisation : Chaudfontaine/Liège
Modèle d'VPH : Seiran randonneur peut-être
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Le VC et les côtes   Lun 16 Jan - 23:20

bonjour à tous (outes) je suis tout à fait nouveau dans cet environnement et j'ai découvert le VC par un essai réalisé avec Laurent de Liège (non non pas le Prince). C'est grâce à Pierre que j'ai pu expérimenter un vélo qui s'approche de ma représentation du VC (un Condor) merci Pierre.
Le constat que je fais dans ces forums et dans les différents sites que je parcours depuis un mois c'est que l'on parle rarement des côtes et que l'on ne voit absolument rien mais rien sur le sujet. Je lis bien qu'il y a des personnes qui ont grimpé le Ventoux, le Galibier,... mais je ne vois jamais une photo de l'effort ou des avis sur la progression de l'apprentissage, les déceptions, les techniques,......
J'ai testé hier des petites grimpettes et j'ai eu l'impression que quelqu'un me retenait et me tirait vers l'arrière. J'ai fait 25m et puis pieds par terre. D'autres essais pareils.
N'est-ce pas un vélo pour le plat pays qui n'est pas le mien puisque j'habite déjà sur une route de campagne dont la déclivité est de 18% (mais je ne demande pas de les franchir).
Alors je me vois bien au guidon d'un Seiran randonneur qui, si il est lourd ne l'est pas plus que mon Peugeot Oxford. Dois-je abandonner l'idée de franchir les vallons de mon cadre de vie ou bien puiis-je acheter ce vélo et développer des muscles encore endormis pour enfin traverser les paysages avec le sourire épanoui de tous les amateurs que je découvre au fil de mes visites sur le net (comme la rencontre d'Allegre par exemple). J'ai testé 2 vélos de 20 pouces chez Manu à Anvers et je sais que ce que je cherche c'est un 26 car je souhaite rouler partout et aussi sur la voie publique. hello grand merci pour vos info détaillées. Vtt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouedevelo
***


Nombre de messages : 28
Localisation : Caen
Modèle d'VPH : Pioneer
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Lun 16 Jan - 23:38

bienvenu,
je me suis retrouvé dans ton récit (25m puis arrêt ou chutte au début).
je n'ai pas beaucoup d'expérience mais il y a certe de l'entrainement à faire mais à priori des choses à sentir et qui viennent progressivement.
après 300kms environ je monte les côtes avec la certitude d'arriver en haut. j'ai laissé tomber la vitesse et je fais attention à la cadence de pédalage (pas en dessous de 65) et en 28*32 si c'est nécessaire.
et puis à chaque sortie (de 20kms en moyenne) je monte une côte et j'essaie de trouver comment utiliser le haut du corps avec un appuis fort contre le siège et les bras tendus au guidon.
et puis à lire ceux qui ont gravis des cols c'est donc possible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lepoune
Posteur d'or
avatar

Nombre de messages : 339
Localisation : Aisne, France
Modèle d'VPH : Amateur
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Mar 17 Jan - 0:23

Bonjour luc, bienvenu et BonneAnnée

Si, si, il y a des infos sur ce Forum liendebile relatives aux VH en côte.
A mon sens, il en ressort que les côtes ne sont pas le terrain de prédilection des VH, avec cependant quelques nuances.

Le poids :
En effet, généralement les VH sont plutôt plus lourds que les VD, donc plus durs en côte à cause de leur poids (j’ai aussi des problèmes pour monter les côtes avec mon VTT en fonte tout suspendu, alors que les monte allègrement avec les VTT alu de mes enfants).
Michel, le VH-iste éclairé, à récemment écrit qu’à poids égal (VD / VH), performance égale sous réserve de conditions physiques similaires.

Le braquet :
Ma petite expérience du VH (moins de 2 mois) m’a montré qu’il ne faut pas attaquer en VH une côte « surprise » sans adapter très fortement les braquets de manière à pouvoir avancer tranquillement, quitte à allonger lorsque le confort de pédalage est établi. Avec la prudence de la sauvegarde des tendons et des muscles.
J’ai récemment attaqué une côte modérée que je voulais monter paisiblement, mais des VTTistes arrivant derrière moi, j’ai poussé fort pour en fin de compte les distancer en montant plus vite que je ne roule habituellement sur le plat... Comme quoi, il y a de la capacité en réserve mais il vaut mieux que ça ne dure pas trop longtemps si l’entraînement n’est pas suffisant ou si tout bonnement on n’est pas taillé pour (ce qui est mon cas).

La position :
Le VH ne permet de prendre une position classique « en danseuse ». C’est une autre méthode qui consiste à évaluer rapidement son besoin en braquet et à pédaler avec une fréquence plus élevée sur un braquet plutôt plus court et en poussant bien du fond du siège (comme on pousse un meuble) et non pas en tirant sur le guidon. J’imagine que les meilleurs super-musclés (toujours pas moi) doivent tout arracher en faisant comme ça.

L’entraînement :
Seul la pratique de la machine éclairera de la bonne méthode, une fois que les muscles se seront habitués à un nouveau mode de fonctionnement : pour ce faire, il faut les préserver et garder impérativement un rythme d’endurance, couplé à une dépense de puissance contrôlée.

L’humilité devant la nouveauté :
« Paris ne s’est pas fait en un jour »... il lui a bien fallut quelques centaines de km et des braquets de 1,45 m (22-32 sur roue de 700).

Courage.
enroute

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luc faniel
*


Nombre de messages : 5
Localisation : Chaudfontaine/Liège
Modèle d'VPH : Seiran randonneur peut-être
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Mer 18 Jan - 1:16

merci à lepoune et rouedevélo pour leurs conseils et encouragements. je suis très tenté par le Seiran randonneur qui doit être très confortable aux dires de Michel. cela dit je ne suis pas obligé de tenter les côtes de mon village comme première expérience en VC. je peux rester le long des rivières et sur les Ravel le temps de me faire les muscles adéquats et de découvrir la maniabilité suffisamment fine pour affronter les hordes furieuses de la circulation. Bon je réfléchi encore. merci hello
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjé
Posteur de bronze


Nombre de messages : 64
Localisation : Belgique
Modèle d'VPH : Optima Orca USS
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Mer 18 Jan - 12:16

luc Faniel a écrit:
Je peux rester [...] sur les Ravel le temps de me faire les muscles.
Attention : vos interlocuteurs sont français et risquent de prévenir la gendarmerie, qui installera à Levallois-Perret un dispositif de surveillance de la tombe de Maurice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjé
Posteur de bronze


Nombre de messages : 64
Localisation : Belgique
Modèle d'VPH : Optima Orca USS
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Mer 18 Jan - 12:30

Plus sérieusement, pour les côtes... Il ne faut pas trop s'en faire, même s'il semble que le VC soit handicapé.
Quelques chiffres...
Je fais tous les jours 38 km pour le boulot. L'aller est assez rude : montée d'une colline du côté d'Amay, descente sur la Meuse, remontée sur le Condroz-qui-ressemble-tant-à-de-la-tôle-ondulée. Si je me souviens bien, 325 mètres de dénivellée positive. De mon Giant (14 kg) à l'Orca (22 kg...), je suis passé de 45 à 50 minutes. Comme le retour descend davantage, je n'ai ni gagné, ni perdu sur ma journée... excepté en confort ! Et la fréquence cardiaque est inférieure.
La première côte de ce trajet est assez rude (7 % confus ?) ; sur le Giant, je montais à 14 km/h. En Orca, c'est possible à la même vitesse mais exténuant — je monte donc à 11 km/h.
Pour info, je choisis parfois une variante à mon trajet pour m'offrir le Mur de Huy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1016
Localisation : Belgique Tournai Brunehaut
Modèle d'VPH : Longo & Taifun ; SeiranSL
Date d'inscription : 14/12/2004

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Mer 18 Jan - 20:27

Voilà une réponse qui résume bien la situation.
Plus la côte est pentue... plus la différence de vitesse est grande...

Mais, depuis l'achat de mon SeiranSL, pour la cause, je pointe plus le poids que la position!... et je ne suis pas le seul.

Maintenant, on commence à trouver des randonneuses un peu plus légères si on établit son cahier des charges avec soin.

hello à tous les belges et picards

A Liège, vous allez bientôt former une équipe pour le tour de France! ok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jc
***


Nombre de messages : 33
Modèle d'VPH : M5 SP451 ; M5 20/20 ; Velokraft VK2
Date d'inscription : 19/02/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Mer 18 Jan - 22:53

Citation :
La première côte de ce trajet est assez rude (15 % ?) ; sur le Giant, je montais à 14 km/h. En Orca, c'est possible à la même vitesse mais exténuant — je monte donc à 11 km/h.

Euh, la côte en question ne doit très probablement pas faire 15%... Car en supposant que tu pèses 70 kg, et en négligeant les pertes d'énergie dues aux frottements sur la route et la résistance de l'air, monter à 11 km/h une côte à 15% veut dire que tu développes 420 watts... Bon pour être dans le top du Tour de France quoi... nono
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjé
Posteur de bronze


Nombre de messages : 64
Localisation : Belgique
Modèle d'VPH : Optima Orca USS
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Mer 18 Jan - 23:12

Gasp !
En effet, honte sur moi : c'était n'importe quoi...
Je confirme donc les 325 mètres de dénivellé chaque matin (non mais, quand même !)... et je revois piteusement à la baisse mes prétentions dans la côte en question. Il ne s'agit pas de 15, mais de 7 %... Euh... ça fait combien de watts (ne répondez que si cela vous paraît encore honorable) ?

Malheureusement, impossible d'éditer mon message précédent !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luc faniel
*


Nombre de messages : 5
Localisation : Chaudfontaine/Liège
Modèle d'VPH : Seiran randonneur peut-être
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Mer 18 Jan - 23:36

bonjour Jéjé et Michel,

je me disais aussi que 15%-qui est à peu près le pourcentage de ma rue- à cette vitesse est un véritable record. Bon même 7 % je dois dire que j'en suis encore épaté.
Je lisais sur le site de Matthieu Monceau que le Seiran était le remplaçant de son Distance. Si c'est bien cela l'empattement n'est plus du tout le même et je suppose que cela doit avoir des conséquences + et - sur la conduite. La différence de poids est considérable.
Michel, je ne m'apprête pas à faire le tour de France mais c'est vrai que profiter de son vélo c'est aussi l'utiliser partout le plus souvent et comme j'habite dans les Vosges liégeoises je questionne je questionne.
Si quelqu'un d'autre à des expériences sur les côtes je serais heureux de les lire. Bien à vous hello
PS: Michel, chaque x que je prévisualise mon texte disparait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lepoune
Posteur d'or
avatar

Nombre de messages : 339
Localisation : Aisne, France
Modèle d'VPH : Amateur
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Mer 18 Jan - 23:53

luc faniel a écrit:
...Si quelqu'un d'autre à des expériences sur les côtes je serais heureux de les lire.
Sur ma machine infernale qui pèse environ 17 kg en ordre de route, je monte une côte affichée à 13% à la vitesse de 5.5 km/h à l'aide d'un braquet qui développe 1.45 m.
Et je suis "relativement" à l'aise... c'est à dire que ça peu durer.
Café

enroute
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1016
Localisation : Belgique Tournai Brunehaut
Modèle d'VPH : Longo & Taifun ; SeiranSL
Date d'inscription : 14/12/2004

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Jeu 19 Jan - 0:11

luc faniel a écrit:
bonjour Jéjé et Michel,

je me disais aussi que 15%-qui est à peu près le pourcentage de ma rue- à cette vitesse est un véritable record. Bon même 7 % je dois dire que j'en suis encore épaté.
Je lisais sur le site de Matthieu Monceau que le Seiran était le remplaçant de son Distance. Si c'est bien cela l'empattement n'est plus du tout le même et je suppose que cela doit avoir des conséquences + et - sur la conduite. La différence de poids est considérable.
Michel, je ne m'apprête pas à faire le tour de France mais c'est vrai que profiter de son vélo c'est aussi l'utiliser partout le plus souvent et comme j'habite dans les Vosges liégeoises je questionne je questionne.
Si quelqu'un d'autre à des expériences sur les côtes je serais heureux de les lire. Bien à vous hello
PS: Michel, chaque x que je prévisualise mon texte disparait



Voilà le 15% m'avait échappé... mais ainsi c'est plus correct.
J'ai corrigé pour la honte ne tombe pas sur ce malheureux... qui se tape qd même parfois le mur de Huy. C'est combien le % de ce Mur?

Distance et Seiran c'est comme 4L et Twingo...
C'est l'évolution de la gamme Challenge. C'est minimum 4 kg en moins mais si on choisit bien son cahier des charges on peut gagner plus.
Bcq de vélos peuvent être allégés si on travaille sur le pédalier, les roues, la direction, la chaine, la suspension, le siège, la potence, le guidon, la fourche avant...
Evidemment ici, qd le cadre est allégé de quelques kg.

Maintenant, qd on dit le Seiran remplace le Distance qui lui replaçait le Wing... on parle du format des roues car le vélo est totalement revu... puisque les ordinateurs travaillent - les technologies évoluent - les matériaux s'améliorent...
C'est à réfléchir posément...

NB:
Au salon de la voiture, il y avait une Logan du groupe Renault à 7500 euros... En 1983, ma R9 n'était pas plus évoluée et pourtant elle m'a rendu d'énormes services.
Mais voilà en 2006, si on me proposait la même R9... à 20000 euros! confus Je me tournerais vers un autre constructeur.
Dans le monde du vélo couché... il faut réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindwa
Posteur de bronze
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 58
Localisation : Esneux (s. de Liège)
Modèle d'VPH : MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 12/09/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Jeu 19 Jan - 0:19

Bonsoir,

Michel a écrit:
A Liège, vous allez bientôt former une équipe pour le tour de France! ok

Salut Luc,

je me disais bien que ce nom là m'était familier (mais je pensais à un autre Faniel de mes connaissances).
Il a fallu que Laurent m'éclaire cette aprèm. pour que la pièce tombe!
A bientôt (sur le Ravel ou ailleurs...)

Vincent


p.s.: pour les amis français: RAVEL = réseau autonome des voies lentes (appellation officielle); moi je dis: réseau approximatif de voies dans un état lamentable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jc
***


Nombre de messages : 33
Modèle d'VPH : M5 SP451 ; M5 20/20 ; Velokraft VK2
Date d'inscription : 19/02/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Jeu 19 Jan - 0:19

Citation :
Il ne s'agit pas de 15, mais de 7 %... Euh... ça fait combien de watts (ne répondez que si cela vous paraît encore honorable) ?

A 7%, ça fait un peu moins de 200 watts, toujours en supposant que tu pèses 70 kg et qu'il n'y a pas de pertes en frottement et contre l'air. Ca colle mieux a priori.

En tout cas, je te tire mon chapeau pour ce parcours quotidien, sacrément plus vallonné que le mien (à Grenoble, quand on a 5 m de dénivelé dans la plaine, c'est un record !). Tu fais honneur à la communauté bentiste.

Pour revenir à la question initiale des bents en côte, à partir de 7 ou 8% de pente, il ne faut pas rêver doubler bcp de vélos droits... Comme le dit toujours Michel, ce qui compte c'est le poids (du vélo et surtout du bonhomme assis dessus !) et ensuite la musculature spécifique. Quand on a fait des progrès sur les deux, grimper des côtes devient aussi un plaisir en bent. Surtout en pensant à la descente qui va suivre... rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1016
Localisation : Belgique Tournai Brunehaut
Modèle d'VPH : Longo & Taifun ; SeiranSL
Date d'inscription : 14/12/2004

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Jeu 19 Jan - 0:20

Le texte qui disparaît lors de la prévualisation? c'est la première fois que l'on me dit cela.
Je ne sais rien répondre? de précis.

Cela arrivait qd j'hébergeais moi-même mon forum.
Le technique est de faire un copier avant de le prévualiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neric
***


Nombre de messages : 33
Modèle d'VPH : taifun
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Jeu 19 Jan - 0:26

L'inaptitude en côte de certains VH est peut-être due aussi au manque de "nervosité" de leur cadre,
un vélo droit bien construit (avec un cadre en acier fin par exemple) donne un effet réponse au mouvement alternatif de pédalage, la déformation élastique du cadre aide à l'entretien du mouvement, comme un plongeoir qu'on met en oscillation, c'est bien agréable en montagne quand on dispose de faibles moyens physiques (comme moi), il suffit de s'installer dans la bonne cadence et d'apprécier le paysage, cette sensation je ne la retrouve pas sur mon VH qui est une poutre morte.

Mais peut-être que sur un Seiran SL ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1016
Localisation : Belgique Tournai Brunehaut
Modèle d'VPH : Longo & Taifun ; SeiranSL
Date d'inscription : 14/12/2004

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Jeu 19 Jan - 1:09

neric a écrit:
L'inaptitude en côte de certains VH est peut-être due aussi au manque de "nervosité" de leur cadre,
un vélo droit bien construit (avec un cadre en acier fin par exemple) donne un effet réponse au mouvement alternatif de pédalage, la déformation élastique du cadre aide à l'entretien du mouvement, comme un plongeoir qu'on met en oscillation, c'est bien agréable en montagne quand on dispose de faibles moyens physiques (comme moi), il suffit de s'installer dans la bonne cadence et d'apprécier le paysage, cette sensation je ne la retrouve pas sur mon VH qui est une poutre morte.

Mais peut-être que sur un Seiran SL ?

Cette réflexion est très intéressante mais comparer VD et VH, c'est difficile. Pour moi, le pédalage est différent surtout lorsqu'on ne pratique que du vélo couché depuis plusiseurs années.
Il est intéressant de comparer nos modes de fonctionnement.

Les théories existent mais je compare entre mes vélos... et là avec les mêmes jambes; grande différence entre le papier et la réalité.
Au point d'avoir répété les comparaisons!

Ce n'est plus l'aérodynamique mais le poids, la transmission, l'absence de suspension... probablement le cadre et puis je ne sais pas.
Si j'étais le seul à constater les différences, on dirait c'est l'enthousiame... etc... mais non Proes* dit plus que moi lui qui vient direct du VD si je traduis bien sa longue prose flamande.
Guy Vanescotte, 11 ans de pratique idem.
Dominique Montemont avait des ailes dans l'Avesnoise...
Pour comprendre, il faut tester... c'est plus simple.

*Par contre l'ajout de pointe sur un SeiranSL??? dans cette optique de course, il faut s'orienter vers le Low Racer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rene Marty
****


Nombre de messages : 41
Localisation : Chartres (dpt 28 )
Modèle d'VPH : Ross,Bacchetta aéro basso,Velokraft,Trike GT3
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: vitesses en cote   Jeu 19 Jan - 18:28

une formule "approchée" qui correspond aux VD donne
puissance =(poids du cycliste + poids du vélo ) x vitesse ascensionnelle en m/s x % de la cote
soit...
avec une cote à I5 %;montée à II km/h soit :3,O5 m/s et un poids de cycliste de 70 kgs et son vélo :IO kgs ..on a
w=80x3,O5XI5%
w=366 watts
il y a des virgules qui trainent mais c'est par ce qu il y a 9,81 !!
mais cette formule est valable pour les VD ..
malheureusement en VC ..il faut un facteur correcteur ..+ ou - important :la durée de la cote ...l'ergonomie du vélo ..etc etc ..qui peut faire des différences entre IO et 50 % !!!
pour ceux qui étaient bon grimpeurs en VD.....parole de Papy volant !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
durbin
**


Nombre de messages : 13
Localisation : lyon 69
Modèle d'VPH : perso
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Ven 20 Jan - 12:10

Bonjour,
Avant de franchir le pas du VH, je me posais également la même question du "comportement" du VH en cote.
Après une sortie avec des VH (le brevet des 10 cols en ardèche Juin 2005), moi encore en VD, j'ai transpiré à grosses gouttes pour ne pas trop me faire distancer dans les cotes par certains (JP en M5 et JF en Dragon). Maintenant je ne me pose plus la question.

un VH très débutant (300km/3mois), un VD moins débutant (6000km/an) nono
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
durbin
**


Nombre de messages : 13
Localisation : lyon 69
Modèle d'VPH : perso
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Ven 20 Jan - 12:11

correction JF en baron et pas dragon bien sur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1016
Localisation : Belgique Tournai Brunehaut
Modèle d'VPH : Longo & Taifun ; SeiranSL
Date d'inscription : 14/12/2004

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Ven 20 Jan - 15:44

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rene Marty
****


Nombre de messages : 41
Localisation : Chartres (dpt 28 )
Modèle d'VPH : Ross,Bacchetta aéro basso,Velokraft,Trike GT3
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: le VC et les cotes   Ven 20 Jan - 18:59

merci Michel de m'avoir indiqué ce forum ... concernant les discussions parfois délicates (comme ailleurs!!)
mais Jérome s'en sort très bien ..
mais l'Ardéchoise n'est quand meme pas le terrain de prédilection des bents ..!!
Papy volant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1016
Localisation : Belgique Tournai Brunehaut
Modèle d'VPH : Longo & Taifun ; SeiranSL
Date d'inscription : 14/12/2004

MessageSujet: Re: le VC et les cotes   Ven 20 Jan - 19:15

rene Marty a écrit:
merci Michel de m'avoir indiqué ce forum ... concernant les discussions parfois délicates (comme ailleurs!!)
mais Jérome s'en sort très bien ..
mais l'Ardéchoise n'est quand meme pas le terrain de prédilection des bents ..!!
Papy volant

C'est pcq Durbin faisait allusion à cet événement. Le lien vient de PEsca sur le vélorizontal.
Oui, Jérôme est parfait sur le coup.
C'est incroyable le nombre de nouveaux praticiens qui parlent bien de leur passion. Je vais bientôt pouvoir prendre ma retraite... ça ferait tellement plaisir à certains.
Non, on sait monter en VC puisqu'on passe nos vacances "couchées" en Haute-Loire mais c'est différent...

C biz pour moi, ces histoires de record de Ventoux!... l'homme a de drôles d'idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luc faniel
*


Nombre de messages : 5
Localisation : Chaudfontaine/Liège
Modèle d'VPH : Seiran randonneur peut-être
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: VC et les côtes   Ven 20 Jan - 20:25

bien voilà je suis déjà renseigné sur les possibilités du VC en côte merci d'avoir répondu avec détails et passion. Je vais dormir sur ces info et peut-être passer, comme vous,de l'autre côté du miroir. Demain, si la réflexion a été bonne,je me rendrai chez Manu à Anvers (de ligfiets) et là encore, un peu tracassé, le coeur battant je prendrai encore quelques info. Je sortirai du magasin, j'irai faire un tour et puis je me déciderai. J'irai retrouver Manu et je lui dirai oui ou non. Si c'est oui je vous recontacte pour vous informer. Si c'est non lisez les journeaux dans les faits divers rire . Bon c'est comme cela je ne suis pas ce que les psy appellent un instinctif primaire.
Mais........ si c'est oui....... pouff pouff pouff
Merci à durbin pour ces dernières info et bonjour Vincent qui est quasi mon voisin et pour lequel je peux certifier qu'il a fait des milliers et des milliers de km à vélo. Je le sais beaucoup plus à vélo qu'à pied.
Allez, à demain peut-être
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jc
***


Nombre de messages : 33
Modèle d'VPH : M5 SP451 ; M5 20/20 ; Velokraft VK2
Date d'inscription : 19/02/2005

MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   Ven 20 Jan - 22:48

Merci pour le compliment, Michel. Mais rendons à César ce qui lui appartient : la plupart des infos que j'ai passées à propos du vélo couché sur le forum de l'Ardéchoise proviennent des sites de passionnés comme toi et d'autres francophones. Je fais partie de ceux qui ont épluché ton site dans tous les sens avant de m'acheter mon premier bent.

Chaque fois que j'entretiens ce post "vélo couché" sur le forum Ardéchoise, j'ai peur de "trop en faire". Mais bon, apparemment le ton reste bon enfant et certains semblent vraiment tentés d'au moins poser leur postérieur sur ces drôles de vélos. On peut espérer en voir certains à Allègre pour les championnats du monde. Comme il y aura les distributeurs, ça devrait aider à faire grandir nos rangs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le VC et les côtes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le VC et les côtes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du vélocouché au vélomobile :: VéloCouché - VéloRelax - VéloSportif :: VéloCouché-
Sauter vers: