Du vélocouché au vélomobile

Echanges entre passionnés du vélocouché, du tricycle couché, du vélomobile...
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 VH de nuit : éclairage et sécurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
lepoune
Posteur d'or
avatar

Nombre de messages : 339
Localisation : Aisne, France
Modèle d'VPH : Amateur
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: VH de nuit : éclairage et sécurité   Dim 15 Jan - 2:58

Aujourd’hui : 101 km
Dont 35 de nuit
enroute
J’aime bien les sorties de nuit Good (déjà en VD) vd

Mais se pose le problème de l’éclairage. Confused:
Je dis bien éclairage et non pas signalisation.

Signalisation :
- derrière, 1 LED rouge fixe (la loi) + 1 LED rouge clignotante et un bandeau réfléchissant entre les deux ; piles neuves, ça se voit.
devant, 1 LED blanche fixe ( la loi) (en fait LED bleue de D4 à 15 Euros) + une lampe blanche classique sur le casque (donc « orientable ») que j’allume selon le besoin.
De plus, je vais installer une dynamo tangentielle à la place de la béquille, dynamo que j’utilise sur mon VD depuis 1980 et qui fonctionne très bien sans consommer beaucoup d’énergie du cycliste. J’espère quelle me permettra de me raccrocher à la référence latérale en cas d’éblouissement. Mais en côte, c’est un peu faible.

Equipement complémentaire :
- une paire de lunettes jaunes ; excellent contre l’éblouissement des phares de voitures d’une part et pour rattraper la perte de contraste de la LED bleue. En effet, l’herbe redevient verte au lieu de se noyer dans un gris général.

Eclairage :
La situation critique type me semble être la suivante : Exclamation
en côte, petite vitesse, dynamo faible, voiture en face et au-dessus, VH plus bas qu’un VD donc cycliste dans le faisceau des phares, pas de possibilité de se protéger des phares en baissant la tête car cycliste VH « allongé », LED de puissance insuffisante ET de lumière bleue pas perçue aussi fortement qu’une lumière blanche (vue du cycliste) = = > perte de référence du cycliste = = > obligation d’arrêt avant l’accident... Sad

Je n’imagine pas de solution simple si ce n’est de ne pas sortir par nuit noire.
Les sorties en pleine lune (ou presque) permettent de conserver un maximum de références...encore faut-il que la couverture nuageuse soit réduite.

Je n’ai pas l’intention d’investir des mille et des cents dans un système d’éclairage surpuissant nono : celà dit, j’ai dans mon mini-coffre arrière de quoi emporter une grosse pile ou une petite batterie... et je saurai bricoler un projecteur pour un utilisation ponctuelle...

Quelqu’un utilise-t-il une astuce Idea ou a-t-il des liens sur du matériel à prix abordable qui pourrait permettre de se couvrir de ce petit souci de sécurité relatif à la conservation des repères de nuit ? scratch

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Coupard
Posteur de bronze


Nombre de messages : 76
Age : 47
Localisation : Liège, Belgique
Modèle d'VPH : Optima Condor
Date d'inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Dim 15 Jan - 13:30

Avant, je roulais beaucoup de nuit en VTT. J'avais une dynamo pour la route éclairées, un feu avant à LEDs blanches CatEye EL-500 pour les routes par nuit noire ou les pistes tranquilles, et un vieux phare antibrouillard de voiture trouvé à la casse, alimenté par une batterie NiCd pour maquettes, pour les coins dangeureux.

Le phare de voiture, çà ne marche qu'une heure, mais tu n'es pas obligé de l'allumer tout le temps, juste dans les passages délicats, et pour envoyer des appels de phares aux voitures. Pour le reste, le feu à LEDs et la dynamo suffisaient bien souvent.

Si cette activité te plait vraiment, je te conseille d'investir dans une roue avant avec un moyeu dynamo, c'est beaucoup plus fiable, silencieux, il y a beaucoup moins de trainée pour le cycliste, et en plus tu peux fabriquer un circuit de recharge continuelle de batteries si tu fais un peu d'électronique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/ppc/
rouedevelo
***


Nombre de messages : 28
Localisation : Caen
Modèle d'VPH : Pioneer
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Dim 15 Jan - 19:38

bonjour
je roule aussi la nuit avec une dynamo (de bonne qualité) et un phare halogène qui éclaire très bien par tout temps même à 5km/h.
à l'arrière des leds qui à priori sont visibles de très loin (500m)
le problème c'est surtout les véhicules d'en face qui éblouissent (merci pour les lunettes je vais essayer)
je vais aussi utiliser un 2ème projecteur pour faire des appels de phare style s o s avec un contact sur la poignée du guidon (sur le circuit de la dynamo)
bonne route
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier25
Posteur d'argent


Nombre de messages : 119
Localisation : Fontain (Doubs)
Modèle d'VPH : Alu fait dans mon garage
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Dim 15 Jan - 20:00

Moi aussi je roule de noit, l'hiver, pour remonter du boulot, mais c'est pas en VH. J'ai une bonne côte que je passe à 15 km/h maxi, et j'estime que c'est super dangeureux dans le flux de bagnoles. De plus j'arrive chez moi gazé comme un putois.
J'ai pris donc l'option "petits chemins" en VTT, donc pas de problème pour moi d'éblouissement.
Mais pourquoi ne pas envisager une solution du type "flash anti teux rouges" à l'encontre du gars qui baisse pas ses phares ?
- consomation raisonnable
- effet garanti (surprenant ?)
- pas dangeureux pour le gars en face (pas vraiment éblouisssant au delà de quelques mètres)

Par contre, techniquement j'y connais rien, mais ça devrait pouvoir se bricoler, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oliviercresson.free.fr
Pierre Coupard
Posteur de bronze


Nombre de messages : 76
Age : 47
Localisation : Liège, Belgique
Modèle d'VPH : Optima Condor
Date d'inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Dim 15 Jan - 20:12

olivier25 a écrit:
Par contre, techniquement j'y connais rien, mais ça devrait pouvoir se bricoler, non ?

C'est ultra-simple : achète un appareil photo jetable et extirpe le circuit de flash. Par contre, premièrement je mettrais ma main à couper que c'est ultra-illégal, et deuxièmement, je ne suis pas certain que surprendre un automobiliste soit une manière très sûre d'obtenir une réaction cohérente : le gars peut se mettre à faire une embardée, ou bien sauter sur le frein parce qu'il croit qu'il a été flashé par la police et causer un accident, ou dieu sait quoi encore.

Un bon coup de projecteur marche très bien, d'autant que sur un vélo, tu peux le régler pour viser droit dans les pare-brises, donc pas besoin qu'il soit très puissant, mais l'auto en face comprendra très très bien le message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/ppc/
eeuwige reiziger
**


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Dim 15 Jan - 23:59

Pierre Coupard a écrit:
Avant, je roulais beaucoup de nuit en VTT. J'avais une dynamo pour la route éclairées, un feu avant à LEDs blanches CatEye EL-500 pour les routes par nuit noire ou les pistes tranquilles, et un vieux phare antibrouillard de voiture trouvé à la casse, alimenté par une batterie NiCd pour maquettes, pour les coins dangeureux.

Une chose excellente est la lampe Silva:

http://www.silva.se/outdoor/products/head_l1.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lepoune
Posteur d'or
avatar

Nombre de messages : 339
Localisation : Aisne, France
Modèle d'VPH : Amateur
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Lun 16 Jan - 0:03

Merci de vos réponses constructives.

Synthèse et suggestions :

1- Donnée à prendre en compte : si les lunettes jaunes réduisent l’éblouissement, elles entraînent quand même une certaine réduction de la quantité de lumière perçue par le cycliste pour voir ses repères = = > compromis.

2- Le phare additionnel sur batterie indépendante me semble un élément de sauvegarde intéressant. Son utilisation dans les cas difficiles laisse penser qu’en croisière tranquille, il ne semble pas indispensable de disposer en permanence d’une lumière blanche...

3- cependant, puis-je avoir des précisions sur le phare halogène (tension, puissance, type...) ?

4- L’utilisation d’un deuxième projecteur sur le circuit dynamo va probablement entraîner une surcharge d’intensité qui aurait pour conséquence initiale de faire baisser de manière notable la brillance des ampoules (contraire à ce qui est recherché), à moins que le contact (manu) isole momentanément le feu arrière pour n’alimenter que les 2 ampoules de l’avant, l’allumage de la deuxième servant « d’appel de phare » ; astuce intéressante mais qu’il semble préférable de n’envisager que si un deuxième feu arrière indépendant (LED) est en fonctionnement... Mais ça dépend aussi de la puissance délivrable par la dynamo.

5- Je crains que le flash rapide ne soit qu’un sujet à interrogation pour l’automobiliste qui pourrait rester en plein phare pour mieux voir de quoi il retourne devant lui : en ce cas, l’effet serait contraire à celui recherché... à moins de flashs dans le style « signalisation de travaux »... mais je n’en connais pas du tout le mode de fonctionnement et sur le plan « légal » il se pourrait que ce soit jugé un peu excessif. A creuser...

Bref ! j’ai maintenant de quoi cogiter pour les jours à venir. pete

Merci encore groupe et bonne route. enroute

A+

Dernière minute : merci pour l’info sur la lampe Silva : je vais voir çà
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eeuwige reiziger
**


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Lun 16 Jan - 0:13

lepoune a écrit:
2- Le phare additionnel sur batterie indépendante me semble un élément de sauvegarde intéressant. Son utilisation dans les cas difficiles laisse penser qu’en croisière tranquille, il ne semble pas indispensable de disposer en permanence d’une lumière blanche...

Si vous choissiez pour l'éclairage avec des batteries, il me semble beaucoup plus intéressant de ne pas choisir des lampes halogènes. Il est mieux de chercher des lampes halides ou des lampes avec des LEDs.

Je vous conseille de bien lire l'information sur la page suivante:

http://www.mtbr.com/spotlight/lightshootout/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lepoune
Posteur d'or
avatar

Nombre de messages : 339
Localisation : Aisne, France
Modèle d'VPH : Amateur
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Lun 16 Jan - 0:49

eeuwige reiziger a écrit:

Si vous choissiez pour l'éclairage avec des batteries, il me semble beaucoup plus intéressant de ne pas choisir des lampes halogènes. Il est mieux de chercher des lampes halides ou des lampes avec des LEDs.

Merci pour ce nouveau lien, je vais étudier ça. liendebile

Les lampes halogènes sont certes gourmandes en énergie mais, autant que j’en sache, elles ont l’énorme avantage de diffuser une lumière bien blanche et en général forte.
Ce faisceau puissant de lumière, vu au travers des lunettes jaunes, reste bien éclairant alors que les LED qui diffusent une lumière plus bleue sont moins performantes, toujours dans les mêmes conditions de vu au travers des lunettes jaunes.
J’ai pu le constater au cours de mes périples de nuit ou la simple lampe de poche donnait de meilleurs repères que la LED.
Les lunettes jaunes me semblent être un bon élément de sécurité et je ne veux pas m’en séparer. C’est pourquoi je disais qu’une utilisation ponctuelle d’une lampe halogène dans les cas difficiles ou délicats (éblouissement, zone de route « incertaine », etc...) pouvait être suffisant pour lever l’obstacle du moment.

Mais il est probable qu’une LED très puissante soit aussi salvatrice tout en étant beaucoup plus économique.

To-morrow, I’ll try to read and translate that http://www.mtbr.com/spotlight/lightshootout/ Good

Thanks for all. enroute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lepoune
Posteur d'or
avatar

Nombre de messages : 339
Localisation : Aisne, France
Modèle d'VPH : Amateur
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Lun 16 Jan - 20:01

J'ai presque réussi à comprendre liendebile .
En attendant, jusqu’à présent, ces informations sur l’éclairage de nuit me semblent excellentes, entre les astuces des uns, le réalisme des autres et les liens intéressants…
pouff
Je me propose de faire une synthèse au sujet des pages de mtbr.com, du moins pour ce que j’en ai compris et surtout beaucoup découvert.

- Les lampes HID (High Intensity Discharge) de 7 à 13 W gènèrent un arc électrique.
Avantage :
1- lumière très blanche (pendant 3 à 4 heures)
Inconvénient :
1- coupure sans préavis quand la tension devient trop faible (éventuellement, des LED peuvent prendre le relais automatiquement, jusqu’à 8 heures et bien plus selon modèle)
2- délai de 10 à 15 secondes entre la mise en marche des HID et le rendement optimal (inadapté à « l’appel de phare »).
3- coût : de 400 à 800 Euros

- Les lampes LED (4 à 20 W).
Avantage :
1- lumière de plus en plus blanche relativement à la puissance
2- ne s’éteint pas en cas de baisse de tension mais perte de luminosité du faisceau
3- diffusion instantanée du faisceau dès la mise en marche
4- très longue durée, jusqu’à 80 heures et beaucoup plus en mode « intermittent »
5- batteries classiques largement diffusées.
Inconvénients :
1- lumière plutôt « bleue » dans les basses puissances et dans les basse tensions lorsque les piles s’affaiblissent.
2- coût : de 40 à 500 euros (mais ce n’est pas comparable avec une lampe LED à 15 Euros)

- Les ampoules hallogènes.
Avantages :
1- prix modique
2- lumière « blanche »
3- diffusion instantané du faisceau
Inconvénient :
1- gourmandes en énergie

- les ampoules à filament
Avantages :
1- prix très modique
2- lumière « blanche »
3- diffusion instantané du faisceau
Inconvénient :
1- gourmandes en énergie
2- lumière jaunissante à mesure que la tension baisse (basses vitesses sur dynamo ou piles usées)
3- longévité réduite sous tension plus élevée (dynamo et grande vitesse)


Compte tenu des mes besoins et de mes capacités financières , je retiens à priori le schéma suivant :

A l’avant :
1- une LED à 15 euros, en feu de position fixe (utilisable de jour en mode intermittent par visibilité « brumeuse »)
2- un phare à ampoule halogène alimentée par dynamo tangentielle, utilisation à la demande (dynamo manoeuvrable par manette de type dérailleur classique depuis le guidon : sytème simple et éprouvé)
3- un phare puissant (ampoule type voiture ou moto dans un projecteur de dimension réduite) sur batterie autonome, pouvant fonctionner même si la dynamo n’est pas en service, commandable depuis le guidon (appels de phare, zones difficiles)

A l’arrière :
1- une LED rouge en feu de position fixe (multi-diodes)
2- une LED rouge en mode intermittent (utilisable de jour par visibilité « brumeuse »)
3- un feu rouge à filament asservi à la dynamo (utilisation à le demande et en secours des LED éventuellement)


Redondant ?
Dynamo + halogène = sûreté de fonctionnement (sauf forte pluie) mais watts de cycliste
LED = fiabilité + légèreté + souplesse mais pas forcément assez puissant (sauf si cher)
Phare 12 V = sécurité ponctuelle et/ou diplomatique.

Chaque module étant indépendant.
Il ne me manque que les ampoules halogènes, le phare puissant et sa batterie. Faut juste veiller au poids…
Et tout ça pour pas bien cher.
Me goure-je profondément quelque part ?
enroute
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouedevelo
***


Nombre de messages : 28
Localisation : Caen
Modèle d'VPH : Pioneer
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Lun 16 Jan - 23:20

salut lepoune,
pour ma part la seule solution pour ne pas être ébloui longtemps si un automobiliste reste plein phare est de lui faire comprendre qu'il y a un cycliste ou un pieton sur la route!
il m'arrive de me déporter vers le milieu et de me rabattre brusquement pour captiver l'attention!
moins risqué, un simple brassard clignotant autour du bras que tu peux agiter, du style salut toi là-bas ,va déclencher la réaction attendue.
ce que j'imagine c'est un contact au doigt qui enclenche un signal pas forcément puissant mais compréhensif (je reviens sur s o s).
l'essentiel étant de créer un évènement intermittant irrégulier (effet de panique) pour sortir de la torpeur l'inconscient d'en face!
et puis une astuce apprise en marche de nuit à l'armée assez efficace : pour ne pas perdre de la sensibilité tu anticipes l'éblouissement et tu fermes un oeuil (tu peux aussi alterner) la rétine restera grande ouverte et en fait tu vois mieux qu'avec deux yeux éblouis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindwa
Posteur de bronze
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 57
Localisation : Esneux (s. de Liège)
Modèle d'VPH : MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 12/09/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Lun 16 Jan - 23:53

Bonsoir,

pour le feu arrière rouge clignotant -une solution écono-écologique- j'utilise ceci: http://www.prodels.com/red_alert.htm

un aimant fixé aux rayons envoie une impulsion à chaque passage devant la bobine du boitier et provoque le flash de trois led.
Ca a l'air quasi indestructible puisque je roule avec (jour et nuit, car pas débrayable) depuis plus de 200.000 km et aucun problème constaté.
Seul point faible: la fréquence des flashes est fonction de la vitesse de rotation des roues, donc en côte, moins d'éclairs (on peut éventuellement ajouter un second aimant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lepoune
Posteur d'or
avatar

Nombre de messages : 339
Localisation : Aisne, France
Modèle d'VPH : Amateur
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Mar 17 Jan - 0:38

Génial Good et effectivement econo-écolo par rapport à une conso de piles.
Commandé pouff

enroute

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjé
Posteur de bronze


Nombre de messages : 64
Localisation : Belgique
Modèle d'VPH : Optima Orca USS
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Mar 17 Jan - 16:55

Ils disent "pas de friction"... n'empêche qu'en l'absence de piles, l'énergie doit venir de quelque part. L'attraction magnétique des aimants freine donc la roue. C'est peut-être négligeable, mais comme l'appareil n'est pas débrayable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindwa
Posteur de bronze
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 57
Localisation : Esneux (s. de Liège)
Modèle d'VPH : MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 12/09/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Mar 17 Jan - 18:42

Bonjour

Jéjé a écrit:
L'attraction magnétique des aimants freine donc la roue. C'est peut-être négligeable

je confirme que c'est négligeable et imperceptible (vélo retourné et roue en rotation libre, on ne perçoit l'effet de l'aimant qu'en fin d'élan de la roue, alors qu'elle est presqu'arrêtée)
on pourrait aussi dire de ne pas utiliser de compteur qui utilise lui aussi un aimant sur le même schéma nono

à+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindwa
Posteur de bronze
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 57
Localisation : Esneux (s. de Liège)
Modèle d'VPH : MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 12/09/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Mar 17 Jan - 18:44

Vindwa a écrit:

imperceptible

imperceptible en roulant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier25
Posteur d'argent


Nombre de messages : 119
Localisation : Fontain (Doubs)
Modèle d'VPH : Alu fait dans mon garage
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Mar 17 Jan - 20:42

Vindwa a écrit:

on pourrait aussi dire de ne pas utiliser de compteur qui utilise lui aussi un aimant sur le même schéma nono

à+

Pas vraiment, car l'attraction de l'aimant dans un compteur attire une lamelle axialement par rapport à la roue, ce qui a pour effet un travail nul (puisque les directions du déplacement et de la force sont perpendiculaires), alors que dans le cas d'une dynamo, le travail n'est pas nul, puisqu'il produit de l'energie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oliviercresson.free.fr
lepoune
Posteur d'or
avatar

Nombre de messages : 339
Localisation : Aisne, France
Modèle d'VPH : Amateur
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Mar 17 Jan - 21:13

La dynamo tangentielle que j'utilise sur mon VD depuis plus de 25 ans coupcoeur oppose une résistance que je qualifie de négligeable bien qu'il soit préférable, évidemment, qu'elle ne frotte pas ; c'est pourquoi je l'ai asservie à une manette de dérailleur pour ne la faire appuyer que de ce dont j'ai besoin pour la faire tourner et limiter la conso watt du bonhomme. pete
A la lumière de ce qu'elle me demande comme puissance, j'imagine bien que le système "red alarm" soit effectivement considéré comme "négligeable" même si le produit magique n'existe pas dans l'absolu...
enroute
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatami
***
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Lyon (résident à Hong Kong)
Date d'inscription : 12/01/2006

MessageSujet: Re: VH de nuit / DYNAMOS   Mer 18 Jan - 20:09

Bonjour,

Je suis tout nouveau au monde du VC, et je me posais la question de l’éclairage.

1) Dynamo tangentielle : ça m’intrigue bigrement… ça se bricole ? ça s’achète ? ça pèse combien ?

2) Avez-vous un avis sur les dynamos intégrées au moyeu ? (SON ou Shimano, ou SRAM)

Je note, et je partage, votre souci de limiter au maximum les sources de frottement – un peu la recherche du mouvementy perpértuel en somme… Mais parfois au détriment du poids… on perd d’an côté ce qu’on gagné de l’autre, n’est-ce pas un peu le cas dans certraines des solutions que vous mentionnez, comme la batterie ? (une Li-Ion doit bien faire adns les 300g + le phare…)

A bientôt, j’aurai certainement bien d’autres questions à poser !

François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lepoune
Posteur d'or
avatar

Nombre de messages : 339
Localisation : Aisne, France
Modèle d'VPH : Amateur
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit / DYNAMOS   Jeu 19 Jan - 1:16

tatami a écrit:
Je suis tout nouveau au monde du VC...
1) Dynamo tangentielle ... ?
2) ...les dynamos intégrées au moyeu ?
...souci de limiter au maximum les sources de frottement ...au détriment du poids…
bienvenu
Je suis nouveau aussi : 2 mois (presque 1500 km).
pouff

1- Une dynamo tangentielle est (la mienne) placée à l’emplacement de la béquille et s’appuie sur le pneu au niveau de la bande de roulement (en tangente par rapport au centre de rotation). En mode de fonctionnement basique, c’est du tout ou rien : appuyé ou non, et maintenue contre la bande de roulement par un ressort intégré. J’ai observé sur certains vélos, l’adjonction d’une manette de réglage de l’appui : l’idée m’a semblée bonne et facile à mettre en oeuvre, so I did it. L’ensemble manette/câble de type dérailleur me permet de limiter la perte en frottement (temps sec) ou de l’appuyer au maximum (route mouillée)
Poids : inférieur à une dynamo classique mais LE critère est plus dans la faible consommation de watts de cycliste dû essentiellement à un rouleau d’entraînement de diamètre beaucoup plus grand (environ 3 cm mais je ne l’ai pas mesuré précisément)
La mienne a 25 ans, les plus récentes sont probablement encore plus performantes. Je dois avouer que je n’ai aucune idée de leur prix actuel (probablement aux alentours de 70 à 80 euros ?)

2- Les dynamos sur moyeux sont les plus performantes de toutes (rapport poids/frottement) mais aussi les plus chers (nettement) : une recherche sur le net devrait « éclairer » sur le prix (hors budget pour moi).

3- sources de frottement et poids :
Tout n’est que compromis en fonction, pour chacun, des possibilités (financières, techniques...), des objectifs et des priorités.
Mon expérience (bonne en VD nocturne mais petite en matière de VH de nuit) me fait mettre en avant MA sécurité, puis le poids, puis le prix... Ce qui fait que je préfère transporter des choses un peu lourdes qui ne me serviront (peut-être) que ponctuellement mais m’éviteront de me retrouver au milieu de la route sans savoir ou je suis par manque de repères, alors qu’une voiture veut me dépasser en côte, alors que je suis en petite vitesse, alors que mon vélo est donc moins stable et qu’à l’origine de tout ça je suis ébloui par un véhicule qui arrive en face de moi ET au-dessus... (je suis donc SOUS ses phares ET dans leur faisceau et la visière de ma casquette est moins efficace qu’en VD)...
Il faut donc absolument que je lui signale fortement ma présence Je dis en même temps que je me raccroche à mes repères : c’est pourquoi je retiens l’idée du phare puissant (de poids modéré) alimenté ponctuellement par une petite batterie indépendante (et légère).
Quand on s’est fait peur confus une ou deux fois, la sécurité ne s’efface pas devant le poids ou le rendement.
Je n’ai rien contre le paradis mais, avant d’y arriver, je voudrais avoir une longue et saine expérience du VH de nuit.

En résumé :
- si pas de difficulté = = > lampe LED (poids morts = dynamo et phare)
- si besoins de signalisation et/ou de repères = = > lampe LED + dynamo (poids mort = phare)
- si urgence de signalisation et de repères = lampe LED + dynamo + phare (poids vivant = le bonhomme)

Force est de reconnaître que si j’en avais les moyens, je m’équiperais de la manière suivante :
- dynamo dans moyeu
- lampe HID secoure en LED en fixe sur le vélo
– lampe LED sur casque
mais ça coûte plus cher qu’un VH neuf d’entrée de gamme...
BonneAnnée
enroute
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PESCA
***
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 15/12/2004

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Jeu 19 Jan - 11:34

ETRE VU EST BIEN L'ESSENTIEL POUR NOTRE SECURITE.
Tu as raison lepoune .
le système "red alarm" est très bien .
Je confirme Je l'ai adopté depuis fort longtemps sur mes 2 vélos , inusable, écologogite (pas de piles), mais malheureusement interdit en france car la législation francaise précise que le feux rouge ar soit non clignotant !
Tant pis , il est très efficace quand même et c'est l'essentiel !

Jean pierre O, l'a aussi adopté et commandé sur internet .
Dis nous si ta commande s'est bien passée.

Une autre astuce pas chère et très efficace que je vous conseille est celle des bandes rétroréflechissantes de signalisation routière collées à l'arriere ,sur le siege, par exemple.
voir le site de michel en fin de page

http://users.skynet.be/ligfiets/B5B.html


Ces 2 systemes ont le mérite d'amélioirer grandement notre sécurité passive la nuit ou lors d'une rentré tardive d'une ballade et surtout, sont en permanence sur le vélo et donc toujours en service .

a bientot sur les routes

pesca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/moto2x2/
lepoune
Posteur d'or
avatar

Nombre de messages : 339
Localisation : Aisne, France
Modèle d'VPH : Amateur
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Jeu 19 Jan - 12:10

PESCA a écrit:
ETRE VU EST BIEN L'ESSENTIEL POUR NOTRE SECURITE...le système "red alarm" est très bien...mais malheureusement interdit en france car la législation francaise précise que le feux rouge ar soit non clignotant !
...
Dis nous si ta commande s'est bien passée.

Une autre astuce...des bandes rétroréflechissantes...à l'arriere ,sur le siege
http://users.skynet.be/ligfiets/B5B.html
...amélioirer grandement notre sécurité passive la nuit... en permanence sur le vélo et donc toujours en service .
La législation impose un feu fixe à l'arrière et un catadioptre.
Je l'interprète comme étant un minimum. Et je m'autorise à penser qu'un petit plus, clignotant, ne peut-être que positif... et pas forcément interdit si le minimum légal est en place.
La seule utilisation d'un feu rouge clignotant n'est pas légale, mais pas forcément les combinaisons (?)

La livraison a eu lieu ce matin : impeccable ok , plus qu'à le monter.

J'ai aussi une bande réfléchissante en plus des feux rouges déjà posés ; je pense qu'elle m'a sauvée la mise pouff au moins une fois dans un virage à droite au niveau d'un carrefour, si j'en juge par le coup de frein de la voiture qui ne pouvais pas m'avoir en vue au delà d'une quinzaine de mètres à cause d'un talus.

Tout est bon pour attirer l'attention Je dis en "cassant" l'environnement afin de se faire (bien) voir... et continuer à rouler home
enroute
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatami
***
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Lyon (résident à Hong Kong)
Date d'inscription : 12/01/2006

MessageSujet: Lampe LED   Ven 20 Jan - 0:06

Merci pour ces détails...

Il y a aussi de nouvelles types d'ampoules LED qui sont très puissantes, comme la Black Diamond ZENIX que j'ai vue cette après midi en magasin.
http://www.lampesdepoche.com/black-diamond-zenix.htm

Eh bien bonne année!

zen
(ça tombe bien, j'habite à Hong kong)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatami
***
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Lyon (résident à Hong Kong)
Date d'inscription : 12/01/2006

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Ven 20 Jan - 9:10

lepoune a écrit:

La législation impose un feu fixe à l'arrière et un catadioptre.
Je l'interprète comme étant un minimum. Et je m'autorise à penser qu'un petit plus, clignotant, ne peut-être que positif... et pas forcément interdit si le minimum légal est en place.

Je pense que la combinaison des deux est une excellente idée, et qu'il n'y a pas de grand risque à la tenter... il y a pire dans la délinquance!

Mais législation à part (NB: je ne suis pas en France): de jour, je laisse souvent mes deux lampettes LED à piles clignoter à l'AV et à l'AR.
Le Red Alarm permet de faire la même chose sans bouton à presser et sans les piles (écologiquement très correct).
Est-ce que le système pourrait alimenter un 2ème LED placé à l'avant? Ça délivre combien de watts?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindwa
Posteur de bronze
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 57
Localisation : Esneux (s. de Liège)
Modèle d'VPH : MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 12/09/2005

MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   Ven 20 Jan - 10:24

Bonjour,

tatami a écrit:

Est-ce que le système pourrait alimenter un 2ème LED placé à l'avant? Ça délivre combien de watts?

Vu le fonctionnement et la construction de l'objet, ça ne me paraît pas possible d'alimenter une autre led séparément.
Par contre, j'avais trouvé il y a quelques années (chez un constructeur-vélociste bien connu spécialisé dans le cyclotourisme (porte de Vincennes), le même système, même marque mais en blanc.
Je ne sais pas si ce produit est encore disponible aujourd'hui.

à+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VH de nuit : éclairage et sécurité   

Revenir en haut Aller en bas
 
VH de nuit : éclairage et sécurité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mode nuit prévu pour quand ?
» Eclairage special compteur
» La vieillesse nuit gravement à la sécurité
» sécurité nuit/jour
» [Comparatif éclairage] Les solutions pour rouler de nuit en VTT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du vélocouché au vélomobile :: VéloCouché - VéloRelax - VéloSportif :: VéloCouché-
Sauter vers: